• Une soirée annuelle inspirante pour la Fondation Grenoble INP

    05 Décembre 2018

    Mardi 4 décembre, au World Trade Center de Grenoble, s’est déroulé la 7ème édition de la soirée annuelle de la Fondation Grenoble INP dont le thème était la renaissance de l’intelligence. Etaient au programme des artistes de haut niveau de Grenoble INP, la détection des bactéries pathogènes et le dérèglement climatique en Amazonie. Lors de cette manifestation, deux projets ont été récompensés par le trophée #OsezlAvenir.

    fondation-2.jpg

    Thierry Uring, Président de la Fondation a accueilli plus de 200 convives et présenté le nouveau directeur de la Fondation Bernard Ugnon-Coussioz. Ce dernier, a évoqué les programmes à travers lesquels la Fondation déploie ses valeurs d’excellence, d’international et de citoyenneté, en particulier le programme MyFondation dont l’objectif est de soutenir les initiatives étudiantes et associatives. Grâce à ce programme les entreprises peuvent associer leur image à celle développée par la Fondation dans le cadre de ses actions sociales.

    Cette année, le programme « Artistes de Haut Niveau » a été mis en valeur par un quintette de Nino Rota pour Flûte, Hautbois, Alto, Violoncelle et Harpe et par le groupe Parallax Odyssey.

    Deux autres projets ont été mis à l’honneur, Phagyzer, le kit de détection des bactéries pathogènes par l’équipe iGEM Grenoble 2018 et la lutte contre le dérèglement climatique en Amazonie par l’association AKUU.

    Puis, Alexandre Cadain, fondateur du studio ANIMA, nous a présenté son engagement en faveur d’une intelligence artificielle positive face aux grands enjeux de nos sociétés.

    « A l'heure de l'accélération des défis globaux et complexes de l'Anthropocène, l'intelligence artificielle peut et doit augmenter notre intelligence humaine pour mieux approcher notre environnement et permettre d'innover radicalement. La plus belle promesse de l'intelligence artificielle n’est pas de concurrencer l'homme avec une intelligence artificielle générale, mais de lui permettre de retrouver son intelligence générale. »




    Les deux initiatives primées #OsezlAvenir 2018

    Alexandre Cadain, parrain de l’édition 2018 a remis les récompenses aux deux projets lauréats qui avaient été présentés en première partie de soirée.

    Le 1er projet primé est Phagyzer de l’association iGEM Grenoble 2018. Ils ont osé l’avenir avec un projet remarquable de kit de détection des bactérie pathogènes. Et ils sont allés le défendre au concours IGEM (international Genetically Engineered Machine) à la prestigieuse université américaine du MIT d’où ils sont revenus avec une médaille de bronze et une nomination au Meilleur Hardware dans la catégorie moins de 23 ans.

    Le deuxième projet à recevoir le prix est celui de l’association AKUU. Ils ont osé l’avenir avec un projet de solidarité internationale qui consistait à la mise en place d’une maison communautaire pour la réflexion et la création de projets de développement durable sur les thématiques de l’énergie, du tourisme, des déchets et de la préservation de la biodiversité.

    • Grenoble INP