Changement de nom

  • QU’EST-CE QUE ENSE3 ?

    Ense3 est née du regroupement de l’Ensieg et de l’Enshmg.

    Ense3 est l’école d’ingénieurs pour l’énergie, l’eau et l’environnement.

    Accéder au site de Grenoble INP – Ense3

  • QU’EST-CE QUE PAGORA ?

    Pagora est le nouveau nom de l’EFPG (Papet’).

    Pagora est l’école internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux.

    Accéder au site de Grenoble INP – Pagora

  • QU’EST-CE QUE PHELMA ?

    Phelma est l’école fruit de la réunion de l’Enserg, de l’Enspg et de l’Enseeg.

    Phelma est l’école d’ingénieurs pour la physique,  l’électronique et les matériaux.

    Accéder au site de Grenoble INP – Phelma

  • POURQUOI ALUMNI ?

    Pour s’adapter aux évolutions profondes de l’INPG devenue Grenoble INP, notre association « La Houille Blanche de Grenoble », connue également sous le nom de AINPG, est devenue Grenoble INP Alumni.

    Ce changement de nom traduit notre volonté de nous inscrire dans le paysage actuel des écoles d’ingénieurs de Grenoble et de tourner notre association résolument vers l’avenir

    Alumni est le pluriel du mot latin alumnus qui signifie élève. Ce terme est repris en langue anglaise pour désigner les anciens élèves d’une université ou d’une école. Ainsi sans renier nos racines grenobloises, notre association, par ce changement de nom, a une visibilité dans le monde entier.

    De nombreuses autres associations de diplômés de grandes écoles ont également fait le choix du terme Alumni.

  • QU’EST DEVENUE L’ESISAR ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’ESISAR est devenue Grenoble INP – Esisar.

  • QU’EST DEVENUE L’ENSIMAG ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’ENSIMAG a été fusionnée avec TELECOM pour donner naissance à Grenoble INP – Ensimag.

  • QU’EST DEVENUE L’ENSGI ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’ENSGI a été fusionnée avec une partie de l’ENSHMG pour donner naissance à Grenoble INP – Génie industriel.

  • QU’EST DEVENUE L’EFPG (PAPET’) ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’EFPG est devenue Grenoble INP – Pagora.

  • QU’EST DEVENUE L’ENSHMG ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’ENSHMG a été scindée : une partie a été intégrée à Grenoble INP – Ense3 et l’autre partie a été intégrée à Grenoble INP – Génie industriel.

     
  • QU’EST DEVENU LE DÉPARTEMENT TELECOM ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, le département TELECOM a été intégré à Grenoble INP – Ensimag.

  • QU’EST DEVENUE L’ENSERG ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’ENSERG a été intégrée à Grenoble INP – Phelma.

     
  • QU’EST DEVENUE L’ENSPG ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’ENSPG a été intégrée à Grenoble INP – Phelma.

  • QU’EST DEVENUE L’ENSIEG ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’ENSIEG a été intégrée à Grenoble INP – Ense3.

  • QU’EST DEVENUE L’ENSEEG ?

    Lors de la refondation opérée dès 2007, l’ENSEEG a été intégrée à Grenoble INP – Phelma.

  • QUELS SONT LES NOMS DES NOUVELLES ÉCOLES ?

    La refondation de 2007 a abouti à une organisation autour de 6 écoles :

    • Ense3 : énergie, eau, environnement
    • Ensimag : informatique, mathématiques appliquées et télécommunications
    • Esisar : systèmes avancés et réseaux
    • Génie industriel : conception de produits ou services, gestion de production et logistique
    • Pagora : sciences du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux
    • Phelma : physique, électronique, matériaux
  • J’AI ENTENDU DIRE QUE LES ÉCOLES AVAIENT CHANGÉ

    Effectivement, depuis 2007 l’INPG a été totalement refondu.

    • Changement de statut : passage au statut de Grand établissement
    • Changement de nom : fin de l’INPG, place à Grenoble INP
    • Changement du nombre d’écoles et des noms : fusion de certaines écoles et redécoupage pour aboutir à 6 écoles proposant 22 filières de formations

    Cette stratégie est d’ailleurs payante car en 2011, plusieurs classements placent Grenoble INP en deuxième position des écoles d’ingénieurs françaises, juste après la prestigieuse Ecole Polytechnique de Palaiseau.

     
     
  • QU’EST DEVENUE L’AINPG ?

    Lorsque l’Institut s’appelait INPG, notre association s’appelait en cohérence AINPG.

    Depuis 2008, l’Institut a changé de nom et s’appelle Grenoble INP.

    Pour rester cohérents, il fallait donc adapter notre nom à ce profond changement : l’AINPG est donc devenue Grenoble INP Alumni.

    Ce n’est pas le premier changement de nom usuel puisque notre association a pour nom historique « La Houille Blanche de Grenoble ». Preuve que notre association sait s’adapter, sans perdre son âme.

  • POURQUOI N’UTILISEZ VOUS PAS LE SIGLE INPG ?

    Depuis septembre 2008, l’INPG est devenu Grenoble INP et a réorganisé ses écoles autour de 6 écoles proposant 22 filières de formations.

    Ce changement de nom a suivi un changement de statut. En effet, depuis le 8 mars 2007, l’Institut Polytechnique de Grenoble a quitté le statut universitaire pour rejoindre le prestigieux club des Grands Etablissements d’enseignement supérieur et de recherche, auquel appartiennent l’Ecole Centrale de Paris, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, le Groupe des Ecoles de Télécommunication, le Collège de France ou le Museum National d’Histoire Naturelle.

    Une nouvelle page de l’histoire de l’INP Grenoble s’est ainsi ouverte. Elle constitue le cinquième moment fort du développement de notre institut : création en 1900 de la première école d’ingénieurs, création en 1910 de l’IPG, Institut Polytechnique de Grenoble, puis transformation de l’IPG en ENSI en 1948 et création de l’INP Grenoble en 1971 sous l’impulsion de Louis Néel, 1er président de l’INPG, Prix Nobel de physique en 1970.